Ciné

Published on avril 25th, 2013 | by Faël Isthar

0

Review : Iron Man 3 – Why can’t I sleep ?

Un nouvel ennemi fait surface et il n’a pas de visage. Le mandarin sait tout, voit tout et organise attentats sur attentats. Jusqu’au jour où Tony Stark (Robert Downey Jr) cède et l’intime de l’affronter en face à face. Défi relevé : le Mandarin et ses hommes attaquent directement la maison de Stark où vit dorénavant sa petite amie Pepper Potts (Gwyneth Paltrow). Tout y passe : même ses armures.

Sauf une, pas tout à fait achevée par ailleurs, avec laquelle Tony va pourtant devoir composer s’il compte survivre face à la menace du Mandarin. Du côté de James Rhodes (Don Cheadle) et son Iron Patriot (anciennement War Machine), la protection du président américain, visé par le Mandarin, est primordiale. Mais que faire quand la menace vient de l’intérieur ?

Premier réconfort : Iron Man 3 est (bien) meilleur que le 2 mais n’atteint pas non plus la superbe du 1. La faute à plusieurs points fâcheux : dont évidemment le twist du Mandarin. Alors que le personnage partait sur de bonnes bases en termes de charisme et de motivations, on apprend en milieu de film qu’il n’est en fait qu’un clochard (un peu comm Whiplash d’Iron Man 2). Ça aurait pu être une bonne idée, un risque scenaristique audacieux, mais en fait non. Le guignol qui le remplace fait très série B et il n’y a guère que son brushing et ses habilités de kung-fu qui parviennent à sauver la face. Déception donc, de même que l’intrigue et sa narration montés de manière assez confuse et peuplés de raccourcis pas très gracieux (à peine voilés par des transitions dignes d’iMovie). Une seule piste scénaristique s’avère fort intéressante (à savoir les crises d’angoisses de Stark depuis son passage dans le trou noir lors de l’attaque à NY dans Avengers) mais n’est pas suffisamment exploitée (ou bien de manière maladroite)

Tout n’est fort heureusement pas à jeter : les scènes d’action sont très bien réalisées et suffisamment fluides pour être lisibles (ce qui est un peu l’essentiel pour un blockbuster). De même, de nombreux pics d’humour et d’auto-dérision parsèment le film (merci Tony Stark) et parviennent à cadencer le rythme de manière satisfaisante. On aurait aimé s’épargner le gamin et toute la scène de l’exil neigeux qui semblent sortir de nulle part mais souhate. Quant à la fin, Tony Stark déclare l’abandon d’Iron Man et enlève son cœur mécanique : mouais. Surtout qu’on sait que c’est du pipot et qu’il reviendra plus tard. Un Marvel moyen-bon donc : au dessus des Thor/Captain America/Iron Man 2 mais en dessous des Avengers/Iron Man 1.

Iron Man MemeNote YZ : 5,5/10

Tags: , ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑