Geek

Published on novembre 27th, 2012 | by Faël Isthar

0

Review : Hunter X Hunter Tome 29 – All for the king

Avant-dernier tome de l’arc Ant, le rythme s’accélère avec d’un coté le roi aka Meruemu ayant perdu la mémoire mais doté d’une force encore plus implacable qu’avant, et de l’autre côté une inévitable confrontation entre Gon et Neferupitô. Le roi est donc de retour grâce au sacrifice de ses deux subordonnées Pufu et Yupi qui n’auront pas hésite une seule seconde à sacrifier les 6/7ème de leur énergie pour le régénérer de l’explosion causée par Netero.

Plus puissant que jamais, le roi a pourtant l’impression d’avoir oublié quelque chose de très important (à savoir Komugi) et souhaite à tout prix récupérer ces précieux fragments de mémoire. Or, Lupi considère la joueuse de Go comme une menace à l’avènement d’une société ant puisque rendant le roi trop “humain” : ce qui pourrait alors grandement modifier ses priorités.

Et tandis que Meruemu s’acharne à retrouver son coté humain, Gon semble quant à lui le perdre définitivement lorsque Pito lui annonce que Kaito est définitivement mort. S’opère alors une profonde transformation en notre héros, mue par une douleur sourde et insupportable, une rage indicible, un désir de tuer…et un sacrifice qui s’avèrera lourd de conséquences.

L’attente en valait largement le coup : Togashi nous confirme une énieme fois que Hunter X Hunter est le shonen le plus profond, le plus complexe, et le plus captivant de toute sa génération. On a jamais finis d’être ébahis par l’évolution de tout ces personnages, de leurs ressentis, de leurs émotions, de tout ce système diffus et ambigu dans lequel ils prennent place. C’est simple : Hunter X Hunter est un microcosme à lui tout seul.

Impressionnant de maîtrise, on ne peut qu’en regretter une énième fois la maladie de Togashi qui fait que nous en sommes à l’heure d’aujourd’hui à 29 tomes sortis en France contre 65 pour One Piece… alors que les deux sont sortis à une année d’intervalle ! Reste qu’on y est bientôt arrivé : à cette fameuse conclusion d’un arc Ant injustement critiqué au début et dorénavant encensé par les fans (probablement le meilleur arc avec celui de la brigade fantôme). Ce sera pour notre part la période qui aura permis non seulement à Gon mais aussi à Kilua de les faire basculer dans le monde froid et dur des adultes (L’arc fantôme s’était chargé de le faire pour Kurapika).

Ceci-dit, il reste encore un tome avant que tout ça ne se termine pour de bon et on ne sait pas encore comment les choses vont se terminer : d’autant plus avec le tournant tragique amorcé par ce tome. En ce qui me concerne, le combat Gon-Pito restera dans les annales des combats les plus magistralement menés et dont le lecteur n’en sort pas indemne. De même : le personnage du Roi, être quasi-mystique s’élevant d’abord à une perfection physique puis ensuite spirituelle, morale et affective, en fait l’un des protagonistes les plus réussis de toute l’histoire du manga. Chapeau bas Monsieur Togashi, et vivement la conclusion.

Note YZ : 9/10

Tags: , , , , , , , , , , , , ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑