Ciné

Published on novembre 20th, 2014 | by Faël Isthar

1

Review : Hunger Games – La révolte (Part 1) – « Si nous brûlons, vous brûlerez avec nous »

Pourquoi ? Pourquoi a t-il fallu que Peeta (Josh Hutcherson) et les autres se sacrifient pour la sauver ? Car Katniss Everdeen (Jennifer Lawrence) n’a désormais plus la force d’être le Geais Moqueur et, ce faisant, tout le symbole d’une rébellion contre le Capitole. Pourtant, Plutarch Heavensbee (Philip Seymour Hoffman) n’en démord pas de plaider sa cause auprès de la présidente rebelle Alma Coin (Julianne Moore) : Katniss est exactement la personne qui leur faut. Car Katniss est une survivante.

Frustrant : tel fut mon état d’esprit après être sorti de la salle. Car il ne fait nul doute que Hunger Games possède de belles qualités : réalisation ambitieuse, casting trois étoiles, histoire correctement ficelée, bande son impeccable (le thème de la rébellion *o*)…sans compter une Jennifer Lawrence flamboyante dans son rôle de Geais Moqueur (+ le costume magnifique). Seulement voilà, l’intrigue, malgré sa qualité d’écriture, ne décolle à aucun moment. Et pour cause, il n’y a aucun gros cliffhanger.

Un peu comme le 2ème opus, aucun retournement de situation n’offre assez de puissance pour qu’on puisse se dire « Ok, Hunger Games joue dans la cour des grands ». Au contraire, l’impact reste sans cesse amoindrie du fait de la réticence des scénaristes à oser faire une entorse au roman et créer le drama requis par ce contexte de révolution. Déjà, dans le 2ème film, je me rappelle avoir été tout « Meh » lors du gros cliff de fin comme quoi le District 12 venait d’être détruit. Pourquoi ? Parce que toute la famille de Katniss + Gale Hawthorne (Liam Hemsworth) s’en sortent vivants.

Soit les seuls personnages que l’on connait et qui sont liés à l’héroïne. Du coup, oui, il y a du drama, mais il ne concerne que des personnages random : d’où un impact quasi nul. Ici, dans cette première partie, c’est exactement la même chose : du drama en masse…mais aucun personnage principal (même secondaire) qui y passe. Pire : on a l’impression, parfois tenace, que le film dure un peu trop en longueur histoire de justifier les deux parties.

Puis vient la fin avec l’incursion des mercenaires (dont Gale) dans le Capitole afin d’extraire les vainqueurs du précédent tournoi. Ça monte en tension, encore et encore…puis tout redescend d’un coup et on réalise, après césure, qu’ils s’en sont tous sortis vivants. Heureusement que le cliff de fin avec Peeta se charge, in extremis, d’apporter la touche de noirceur dont la série a tant besoin. En espérant une partie 2 beaucoup plus couillue.

Note YZ : 6/10

Tags: , , , ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑