Anime

Published on septembre 16th, 2013 | by Faël Isthar

1

Review : Dragon Ball Z Battle of Gods – Kami desu

C’est une catastrophe : Bills, dieu de la destruction et, accessoirement être le plus puissant de tout l’univers, s’est fait une petite excursion sur Terre en vue de trouver le Saiyan God. Sauf que voilà, il ne le trouve pas. Que ce soit Goku, Vegeta ou les autres, ceux-ci s’avèrent beaucoup trop faibles comparé à sa puissance écrasante. Seul espoir : faire appel à Shenron pour qu’il puisse révéler aux saiyans comment créer un dieu…et pouvoir vaincre Bills.

Je ne passerai pas par quatre chemins : oui, Battle of Gods est une sacrée déception. Dommage, car les 20 premières minutes nous laissaient augurer du bon : à savoir de l’humour, un goku idiot comme pas deux, et un nouveau personnage, Bills, plutôt charismatique et attachant. Et puis c’est le drame : on a l’impression que les scénaristes, les animateurs, Toriyama, bref, tout le monde, a soudainement baissé les bras et s’est contenté de bâcler à tout va.

Et très difficile de ne pas senter l’appât commercial de ce nouvel opus : ne serait-ce que dans l’histoire du dieu saiyan sorti d’un chapeau magique, le design du fameux dieu sayan amateur au possible, une animation ratée (à part la toute fin et quand Végéta s’énerve) puis cette fin ridicule au possible. À vrai dire, il n’y a qu’à voir Gohan qui, tout d’abord, se transforme en guerrier mystique (cheveux noirs), ce qui est normal, puis redevient ensuite super saiyan. Because fuck you that’s why.

Reste quelques scènes rigolotes comme les interventions de Pilaf et sa clique, le fight entre Boubou et Bills + le fait que ce dernier ne se prenne pas au sérieux. Niveau badasserie, on retiendra la colère de Végéta lorsque Bulma se fait gifler par Beerus et…c’est à peu près tout. Et c’est quoi cette idée de faire passer Goku et Vegeta pour des clowns ? Même quand Goku atteint le niveau god, il se fait défoncer. Bref, je pourrais m’étirer en long et en large sur les tares de ce film qui, malgré tout, reste regardable. Puis qui aime bien châtie bien <_<

Note YZ : 5/10

Tags:


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑