Ciné

Published on mai 4th, 2015 | by Faël Isthar

0

Review : Connasse, Princesse des Coeurs – « Ok les grosses on est parti ! »

Depuis toute petite, Camilla (Camille Cottin) a le don d’énerver très rapidement quiconque a le malheur de croiser sa route. Car Camilla est une connasse. Une connasse née. Et, fidèle à sa réputation, Camilla considère que, à 30 ans passés, une personne de son rang ne peut se satisfaire d’une vie médiocre de classe moyenne. Travailler pour avoir mieux ? Très peu pour elle ! Non, ce qu’il lui faut, c’est être mariée à quelqu’un de très riche et très famous. Le prince Henry de Galles par exemple.

Connasse-2

Intégralement tourné en caméra cachée (or so they say), j’admet avoir été agréablement surpris par ce « Connasse, Princesse des Coeurs » ! C’est rythmé, l’histoire n’est pas folle mais se laisse suivre et, surtout, Camille Cottin interprète à merveille son rôle de future princesse connasse. À savoir qu’elle est à la fois imbuvable, drôle et vulgaire. Très vulgaire. Et si les personnes piégées sont des acteurs, alors ce sont de très bons acteurs et leurs réaction sont d’un naturel déconcertant.

Connasse-1

Pour ceux qui regardent Canal +, Camille Cottin interprétait déjà le même rôle dans une mini-série intitulée « Connasse ». J’avais eu l’occasion de regarder quelques épisodes et c’était plutôt drôle même si je trouvais qu’elle abusait parfois. Et vous risquez d’avoir le même sentiment de gêne ici : surtout lors de la scène du pauvre corgi court sur pattes qui n’avait rien demandé (•︵•) Ce qui ne vous empêchera pas de rigoler et d’en avoir immédiatement honte ensuite. Bref, à voir sans se prendre la tête. On ne rit pas aux éclats mais on rit, et c’est déjà pas mal.

Note YZ : 6,5/10

Tags: , ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑