Review : Boyhood – Le temps qui passe

Mason est un garçon comme les autres. Avec des problèmes comme les autres. Même s’il faut bien avouer que, dans son cas, il en a peut-être un peu plus que la moyenne. Vivant avec sa soeur Samantha et sa mère Olivia (Patricia Arquette), Mason n’a que six ans lorsqu’il rencontre véritablement son père Mason Sr. (Ethan Hawke). Celui-ci se sent enfin prêt à assumer ses responsabilités. C’est le début d’une longue exode vers l’âge adulte.

Impossible de ne pas se laisser emporter par Boyhood : ne serait-ce qu’à cause de l’expérience cinématographique inédite qu’il propose. Pour rappel, il s’agit du premier film à avoir été tourné sur 12 véritables années avec le même casting. Or, voir l’évolution de tous ces personnages, à commencer par Mason, est à la fois émouvant et particulièrement fort en termes de symbolique.

D’autant plus que le réalisateur a choisi d’adopter une mise en scène intimiste et discrète qui, sur chaque plan, respire la vie. À savoir des pointes d’humour, des pics de tristesse, une saupoudrée d’espoirs brisés, et un grand bol d’amour. Oui, le rythme connait parfois quelques ralentissements (2h45 tout de même) mais l’expérience globale est telle qu’on lui pardonne très facilement. À voir au moins une fois dans sa vie.

Note YZ : 7,5/10 *Coup de Coeur*

Publié le
Catégorisé comme Ciné

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires