Sexy

Published on octobre 14th, 2014 | by Faël Isthar

0

Professeur en maternelle, elle décide de quitter son taf pour devenir twerkeuse pro

En un clip de six secondes, elle gagne plus de 4 fois son ancien salaire. Forcément, ça donne à réfléchir. Le choix est même vite fait si vous voulez mon avis. Ainsi, c’est toute la famille de Jessica Vanessa qui s’est rangée derrière elle lorsqu’ils ont appris combien elle gagnait à chaque publication de twerking sur son Vine. « Je ne vais pas vous dire exactement combien je gagne mais dites-vous que, en quelques semaines, j’ai pu m’acheter une nouvelle voiture et rembourser la totalité de mes prêts universitaires ».

Sachant que, aux US, les dettes d’université sont juste gigantesques (ça dépasse facile les $ 70/80 000). Ainsi, c’est grâce à la publicité que Jessica autorise sur ses Vines que celle-ci parvient à mener un tel train de vie. Certaines entreprises n’hésitant pas à allouer de gros budgets pour apparaitre sur ses clips de twerking (plus de 2 millions de followers). Toutefois, de tels revenus « faciles » n’ont pas été sans inconvénients.

À savoir que Jessica a dû faire face à de nombreuses critiques d’internautes vis-à-vis de son nouveau choix de vie et le fait qu’elle devienne twerkeuse pro. Normal, le twerking n’est pas vraiment une danse parmi les plus populaires au monde : jugée trop vulgaire et à la limite du porn. Moi, je n’y vois aucun inconvénient ( ͡° ͜ʖ ͡°)‎ Plus sérieusement, je suis à 10 000% derrière Jessica (enfin façon de parler) quand je vois à quel point ses revenus n’ont RIEN à voir avec ceux d’avant. Et c’est pas comme si elle se prostituait à quelqu’un non plus hein. Qui n’aurait pas fait la même chose franchement ?

Tags:


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



Comments are closed.

Back to Top ↑