High-tech

Published on janvier 16th, 2012 | by Faël Isthar

2

Obama contre la loi anti-piratage SOPA

Le président Obama, et par extension la maison blanche, vient de prendre position contre l’application de la loi SOPA qui permettrait de supprimer tout site web enfreignant les droits de propriété intellectuelle. Soutenu par l’industrie musical et les grands studios américain, cette proposition de loi rencontre par contre une opposition de la part des principaux acteurs du web (Wikipedia, Google entre autre)

Il gère Obama.

T’inquiète il va être réélu jte dis. Selon la Maison Blanche :

“Bien que nous croyions que le piratage en ligne par des sites étrangers est un problème sérieux qui requiert une réponse législative sérieuse, nous ne soutiendrons pas une loi qui réduit la liberté d’expression, augmente les risques en termes de cybersécurité, ou sape le dynamisme et l’innovation sur internet

Et beam ! Ca c’est de la punchline.

Un peu mon neveu. Ce genre de loi est trop dangereuse dans le sens où elle permettrait à un organisme tiers de supprimer n’importe quel site web (et donc son contenu) pour peu qu’y figure, selon lui, une violation des propriétés intellectuelles. Et à l’heure du web 2.0, où tout un chacun peut poster ce qu’il souhaite, inutile de dire qu’une telle proposition n’est pas viable. Il faudrait surveiller tout les internautes et créer une sorte de Big Brother du web. Alors que l’internet par définition concerne l’échange libre de données à travers le monde.

Puis notre génération est trop habitué au “tout gratuit” aussi.

Oui enfin ça c’est encore un autre problème. C’est vrai que les générations Y/Z ont été habituées à télécharger du contenu musical et vidéo depuis tout petit. D’abord en P2P puis ensuite progressivement vers le DDL, le streaming et, plus minoritairement, les newsgroups. Les raisons étant que nous considérons comme acquis le fait de profiter gratuitement de contenus immatériels (musique, logiciels, films). A moins que nous trouvions un avantage substantiel à payer pour de la consultation (exemple typique : l’expérience convivial et sensorielle qu’offre le cinéma -dont l’industrie est loin d’aller mal-). Récemment, des offres légales intéressantes ont commencé à se développer dans le domaine de la musique en téléchargement. A savoir l’accès à tout un répertoire musical pour un abonnement mensuel de 5/10€ par mois.

De type Spotify/Deezer ?

Exactement. J’ai moi même un forfait premium Spotify et l’avantage par rapport au téléchargement gratuit est flagrant : large catalogue musical disponible en un clic (sans  perdre du temps sur Google à trouver le bon fichier MP3), qualité sonore HQ, accès aux playlists de la communauté Spotify et Facebook, mise à disposition d’applications utilitaires (radios, d’affichage des lyrics,etc).. Je n’ai pas jeté un coup d’oeil sur ce que proposait Netflix du coté séries TV/films (ils sont présents qu’aux US) mais, clairement, si une entreprise sort sur le marché une offre légale de la même qualité que Spotify (c’est-à-dire l’accès illimité à tout les principaux contenus vidéo en qualité HD et ce pour un forfait de quelques dizaines d’euros par mois), j’achète sans broncher.

Tags: , , ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



2 Responses to Obama contre la loi anti-piratage SOPA

  1. mas says:

    C’est vrai que la loi était pas très rassurante dès le départ et inconstitutionnelle sur de nombreux points. Si tu veux jeter un oeil, un rappeur anglais avait fait une chanson contre la loi en fin d’année. il te relate l’avenir du monde après le passage de SOPA.
    http://www.theboombox.com/2011/12/20/dan-bull-sopa-cabana-video-piracy/ enjoy

  2. Faël Isthar says:

    Pas du tout rassurante ouais..qu’ils fassent en sorte de nous proposer des offres légales intéressantes (ça commence vite fait avec la montée en puissance d’iTunes -surtout aux states-) avant de systématiquement chercher à sanctionner. N’importe comment qui plus est !

    Oui ça m’intéresse j’vais écouter ça. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑