Mort de Clément Méric : Dissolution des Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires

Parce qu’un groupe fasciste appelant à la violence politique n’a pas lieu d’être dans une démocratie, il aura donc fallu attendre la mort de Clément Méric pour que Manuel Valls, qui avait déjà réfléchi à cette possibilité, passe enfin à l’action. Peu importe que Clément ait provoqué son agresseur, le problème est cette volonté qu’ont les groupuscules d’extrême droite, JNR compris, à s’attaquer aux instances et principes même de la république. Gageons que cette dissolution ne sera pas la première.

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires