US

Published on décembre 25th, 2014 | by Faël Isthar

0

Mort d’Antonio Martin : Pourquoi ce n’est peut-être pas un « Ferguson » Bis

Antonio-Martin-1

Mardi dernier, un adolescent noir, Antonio Martin, a été abattu par un policier. Comble de l’ironie : l’affaire a eu lieu à quelques kilomètres de Ferguson (Missouri). Seulement voilà, les circonstances semblent cette fois-ci bien différentes : Antonio Martin était armé et a vraisemblablement pointé son arme VERS le policier. À partir de là, il avait signé son acte de mort. On est loin de l’affaire Michael Brown où celui-ci s’était fait tiré dessus 12 fois tout en étant désarmé.

Antonio-Martin-3

Là où, par contre, il y a un gros problème, c’est qu’il n’a été possible de mettre la main ni sur une dash cam (caméra présente dans les voitures de police), ni sur une body cam (caméra que doivent porter sur eux chaque officier). Sachant que l’officier en question disposait bel et bien des deux dispositifs…mais avait oublié de les activer. Et là, déjà, ça devient problématique. D’autant plus que caméras de surveillance de la station service ne montrent pas grand chose

Qui nous dit que l’officier n’a pas inventé son histoire de A à Z ? Certes, j’imagine que l’examen balistique de la scène de crime (analyse des impact de balles et de douilles retrouvées) permettra d’avoir des éléments de réponse mais même : il fallait simplement qu’il active sa fuc*ing Body Cam <_< Ça aurait évité une énième montée en tension dans les rues entre civils (notamment noirs) et policiers. Comme si on en avait besoin.

Tags: ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑