Ciné Forêt Enchantée

Published on novembre 21st, 2019 | by Faël Isthar

0

La Reine Des Neiges II : La Forêt Enchantée

« Est-ce que tu entends cette voix ? »

Quand elles étaient petites, Elsa et Anna se firent conter par leur père l’histoire d’une forêt enchantée. Deux peuples différents mais unis par le même désir d’apprendre et s’élever l’un de l’autre. L’un, le visiteur, était avide de conquête et de pouvoir. L’autre, le natif, était béni par les esprits de la nature. « Mais alors qu’une célébration avait lieu… » poursuit leur père. « Les natifs attaquèrent sans crier gare les visiteurs. En conséquence, les esprits de Mère Nature abattirent leur colère sur la forêt qui fut isolée à la fois de l’extérieur et de l’intérieur. À l’exception d’un petit garçon… ». Lorsqu’il se réveilla, la Forêt Enchantée n’était plus et, en tant qu’unique héritier du royaume, le jeune homme devint roi. « Roi d’Arendelle ». À l’époque, les deux soeurs n’avaient pas suffisamment prêté attention à ce qu’il s’était passé après cette histoire. À savoir la berceuse de leur mère puis ses confidences mystérieuses à Elsa. « Parfois, les choses ne sont pas ce qu’elles semblent être ». […] « J’entends une voix ».

Maintenant que la hype est retombée, je peux aborder sereinement cette review de La Reine Des Neiges II ! Premier constat —> J’ai préféré cette suite au premier opus qui, loin de me laisser de glace (hehe), ne m’avait pas non plus transporté. Ici, ce fut le cas. Grâce à une brise d’automne légère et splendide. Avec un brin de gravité et d’émotions même si on reste dans une trame classique. L’originalité émane une nouvelle fois d’Elsa qui, à elle-seule, incarne cet idéal d’indépendance saine. Oui, elle a besoin de sa soeur et de ses amis. Non, elle n’a pas besoin d’un prince charmant destiné à jouer les Deus Ex Machina. Même pour la relation Anna X Kristoff, on constate quelques digressions par rapport aux canons usuels. Notamment en ce qui concerne les doutes existentiels eu égard à la place d’un individu au sein d’un couple.

Dommage que la réflexion ne soit pas aussi poussée qu’on ne l’aurait voulu. Disney aurait pu frapper fort mais j’imagine que cela aurait été trop demandé. Qui plus est, la dernière fois que ça a été fait, beaucoup de monde a gueulé (je vous laisse deviner de quel Disney il s’agit ! Ou plutôt de quelle suite)… De même, j’aurais voulu plus de prise de risque plutôt que de la poudre neigeuse dans les yeux. Mais qu’importe ! La magie est là, les musiques sont fantastiques, l’humour est au rendez-vous (on a beau dire mais Olaf est parfait dans ce rôle) et, gros ajout par rapport au premier, une dimension épique n’a de cesse de nous transporter. Avec au coeur de celle-ci une Elsa qui se découvre à nouveau et entame une transformation qui bouleversera son univers et celui des personnes qui lui sont chères. À moins d’avoir d’énormes attentes pour cette suite, je ne vois pas comment être déçu tant tous les ingrédients sont là pour nous faire passer un beau moment. La Forêt Enchantée a respecté ses promesses.

Forêt Enchantée

7,5/10

*Coup de Coeur*


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑