Société

Published on novembre 3rd, 2014 | by Faël Isthar

0

Il teste l’islamophobie des Canadiens et se prend un coup de poing de tolérance dans la figure

Radical (dans le bon sens du terme). Moins de deux semaines après la fusillade du parlement d’Ottawa, un Canadien a voulu tester la réaction de ses compatriotes si ceux-ci étaient confrontés à un cas direct d’islamaphobie. Le scénario est simple : face à un Musulman en tenue, un jeune homme lui interdit l’accès au bus car sa tenue représente une « menace terroriste ». Seulement voilà, l’intégralité des Canadiens réagissent de la bonne manière.

À savoir en faisant l’effort de distinguer « Islam radical » de « Islam » tout court. Et ces citoyens piégés ont bien insisté sur la nécessité de ne pas recourir aux préjugés en foutant toute une catégorie de personnes, à savoir les musulmans, dans la case « djihadistes ». Certes, le coup de poing était de trop mais il a eu au moins le mérite de montrer qu’un malade extrémiste n’était pas apte à faire basculer tout un pays dans un racisme bête et méchant (par définition).

Tags: ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑