« I See The Light » : Comment Raiponce a signé la Renaissance de Disney

Je me souviendrais toujours de ce moment où, à la fin de la chanson « Je veux y croire », j’ai réalisé que Disney était ENFIN revenu d’une décennie d’errance. Oui, je parle d’à peu près tous les animes qui ont suivi la sortie de Tarzan en 1999 : « Atlantide, l’Empire Perdu », « La Planète au Trésor », « La Ferme se Rebelle », « Volt, Star malgré lui »…que des productions potables mais biennnnn loin de la magie Disney. « Lilo et Stitch » et « Kuzco, L’Empereur Mégalo » ? Les exceptions qui confirment la règle.

Raiponce-Renaissance-Disney-1

Puis est arrivé, en 2009, « La Princesse et la Grenouille » qui, aussi bien pour son histoire et ses personnages, possédait la pâte Disney. Cela étant, il m’aura fallu attendre « Raiponce » l’année d’après pour que je puisse véritablement attester du retour en grâce de Disney. Des chansons, de l’amour, de l’humour, de l’émotion…et de la magie. Beaucoup de magie :3 Vivement que Moana perpétue la tradition <3

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires