Mangas Shōko Sonjuku

Published on novembre 14th, 2019 | by Faël Isthar

0

Gintama Tome 58 : L’École Shōko Sonjuku

Shōko Sonjuku

Lorsque Gintoki et Shinsuke se retrouvèrent dos à dos dans la guerre qui opposait les samouraï aux Amanto, une promesse mutuelle fut scellée . « Si je meurs… » lui dit Shinsuke. « J’aimerais que tu protèges notre maitre ». « Dans ce cas… » répondit Gintoki. « Je vais moi-aussi te demander une faveur… Ne meurs pas ! ». Aujourd’hui, les deux camarades se retrouvent face-à-face dans un duel à mort. Car une promesse a été brisée. « Pourquoi nous avoir choisis ?! Pourquoi avoir tué notre maitre ?!! ». « Je n’ai pas souvenir de t’avoir promis d’honorer ton voeu, Takasuki ! J’ai simplement privilégié ce qui tenait à coeur à notre maître !!! ». Soit le fondateur de l’école Shōko Sonjuku, Shoyo Yoshida. « Protège tes camarades et veille sur tout le monde, s’il te plait ». Voilà les dernières paroles que le samouraï déchu décida d’honorer. Quitte à s’attirer la haine d’un comparse avant de l’affronter jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Un tome central dans l’histoire de Gintama avec un probable ultime affrontement Gintoki v Shinsuke. Lequel se solde par une égalité entre les deux compagnons. Au moins sommes-nous parvenus à identifier la haine qu’éprouve Shinsuke Takasuki envers Gintoki. Ainsi qu’à l’encontre du shogunat actuel (allié historique des Amanto après que ces derniers aient conquis le Japon) et lui-même. Lui et sa faiblesse qui ont permis ce drame avec la mort d’un père de coeur en la personne de Shoyo Yoshida. Rappelons qu’il fut le fondateur de l’école Shōko Sonjuku. J’ai été surpris et, osons-le dire, conquis par sa vision du Bushido. Ce code moral que tout samouraï japonais se doit de respecter. La « Voie du Guerrier », en quelque sorte. Mais la vision de Shoyo est un brin différente car il faut savoir que le Bushido a été crée dans une logique de maitre à serviteur. Eu égard à la noblesse Kuge ainsi que les princes impériaux issus de hautes lignées. Or, aux yeux de Shoyo Yoshida, le bushido doit se créer à travers ses propres valeurs et sa propre émancipation. Pas étonnant que ses préceptes n’aient pas plu aux nobles. Et encore moins aux Amanto qui les ont supplanté.

Shōko Sonjuku

Shōko Sonjuku

Notez que dans l’histoire du Japon, le Bushido a fini par épouser les lignes individualistes de l’école Shōko Sonjuku. Avec un nombre progressif de samouraï décidant de s’accaparer leur propre destinée en vue de rester fidèles à leurs valeurs. Ainsi naquit le Gekokujō (Les plus faibles dominent les plus forts) avec une rébellion des vassaux envers les daimyo. Leurs principes moraux appelant à l’établissement de royaumes indépendants et libres. C’était la période Sengoku (1467-1573). Le Gekokujō fut ensuite dévoyé par l’impérialisme nippon et une nature humaine particulièrement sombre appelant à conquérir le continent asiatique. Quitte à désobéir en assassinant des dirigeants et hautes personnalités qui souhaitaient établir une paix pérenne et respectueuse entre les pays de l’Asie. On en apprend pas mal avec Gintama ! Et encore plus lorsque surgit un évènement que personne n’aurait pu prévoir. La mort du shogun Shigeshige Tokugawa.

Shōko Sonjuku

Alors même qu’il se trouvait en « lieu sûr » à Kyoto. Au sein des Terres de L’Empereur. Shigeshige n’a jamais voulu être le Grand Shogun du Japon. Bien au contraire, on ne compte plus ses tentatives d’apprendre au contact du peuple. Ce qui lui a d’ailleurs valu quelques bricoles. Voilà pourquoi sa mort nous touche aujourd’hui. Nous avons appris à apprécier cet homme au coeur bon et qui, toute sa vie durant, a tenté de s’extraire de sa fonction en protégeant les siens. Le pourquoi du comment eu égard à son assassinat reste à déterminer. Comment cet homme, qui semblait être considéré comme un ami proche, a pu tuer Shigeshige ? Qui lui a permis de s’emparer d’une épine empoisonnée ? En attendant de le savoir, rendons hommage à un humain exceptionnel. « Ramenons les gens vers leurs propres lignes de conduite sans les laisser s’égarer. Chacun doit pouvoir devenir le samouraï qu’il veut être et s’il me faut abolir le shogunat pour cela, je le ferai volontiers ». Si l’école Shōko Sonjuku existe dans l’au-delà, Shigeshige sera un professeur de choix aux cotés de Shoyo Yoshida.

8,5/10

*Coup au Coeur*

Shōko Sonjuku

Shōko Sonjuku

Tags:


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑