Éco

Published on mai 1st, 2013 | by Faël Isthar

0

Fête du Travail : entre discours de Marine Le Pen et division des syndicats

Comme c’est de coutume, le FN a défilé rue de Rivoli avec en tête de cortège les leaders médiatiques du parti : à savoir Jean-Marie Le Pen, Marine Le Pen et enfin Marion Le Pen. Mais ce qui était attendu est le discours de la chef de file Marine qui a mis l’accent sur le “réveil français” et le fait que le FN soit une source de “lumière de l’espérance” dans un contexte de “poursuite des temps obscurs”.

Ligne de mire : s’extraire de l’Europe et de dogmes libéraux jugés en dehors des intérêts de la France. Et si ces dires sont effectivement fondés, le gros problème du FN reste le même : à savoir une partie des militants et de ses députés à la mentalité plus que douteuse. En témoigne un morceau de saucisson attaché sur un drapeau tricolore afin de “former un périmètre de sécurité” dixit une militante.


Du coté de François Hollande, celui-ci a tenu à réaffirmer sa volonté de “gagner la bataille de l’emploi” en plus de celle de rétablir le droit à la retraite à partir de 60 ans pour les carrières longues. Nous ne sommes donc pas concernés vu que notre génération ne commence à véritablement travailler qu’à partir de 24/25 ans (ne parlons pas de la précarité qui nous fait voguer d’emploi en emploi).

Enfin, les principaux syndicats ouvriers, à savoir CGT, FO et CFDT, ont préféré manifester chacun de leur coté suite à leur désaccord sur le texte de la sécurisation de l’emploi. Une fête du travail pas tip-top donc à l’heure où le taux de chômage est au plus haut et que le marché de l’emploi se prépare à entrer dans de profondes mutations. Pour le meilleur ?

Tags: , , , ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑