Jeux Vidéo News

Published on juin 11th, 2013 | by Faël Isthar

0

Conférence PS4 : Ou comment Sony gagna la guerre des consoles

“La PS4 fonctionnera offline et vous pourrez revendre et prêter vos jeux comme vous l’entendez” : avec ces simples mots, Sony s’est assuré une victoire nette sur Microsoft et sa volonté de verrouiller le marché de l’occasion (et le joueur tout court). Mais plus que cela, la PS4 a montré qu’elle avait des jeux, un hardware capable de produire les graphismes les plus impressionnants de la génération à venir, et enfin une infrastructure online digne de ce nom (même si on passe du coup à un abonnement payant de 50 euros par an). Pourtant, si on ne s’en tenait qu’aux jeux, on serait tenté de dire que Microsoft a davantage convaincu avec de bien belles exclus.

Certes, Sony a Final Fantasy 15 et Kingdom Hearts 3 mais ça reste bien chiche : d’autant plus qu’on est pas près de les voir débarquer. Autre mauvais point : la manette PS4 en troublerait plus d’un alors que celle de la Xbox One semble plébiscitée de tous. Mais voilà, alors que l’un a décidé d’envoyer chier les joueurs, l’autre les a au contraire accueilli les bras grands ouverts. Idem pour les développeurs indés qui semblent clairement privilégier la console de Sony. Cerise sur le gâteau : un prix défiant toute concurrence puisque de 100 € moins cher que la Xbox One…tout en étant plus puissante !

On serait tentés de dire que le sort en est jeté et que Sony a dors et déjà gagné la guerre des consoles. Mais ce serait sous-estimer Microsoft et sa capacité à vendre : notamment sur le territoire américain où la Xbox y est depuis longtemps plébiscitée. Plus que ça, mis à part le online obligatoire et la mort de l’occasion/prêt entre amis, la machine a l’air efficace avec une bonne interface utilisateur, un live qui a fait ses preuves, une interaction kinect crédible et, encore une fois, des jeux à la pelle.

In fine, c’est deux visions du jeux vidéo qui vont s’affronter : l’une soutenue tambours battants par Microsoft et privilégiant la rentabilité à l’intérêt du joueur, l’autre, tout aussi orientée rentabilité mais s’attachant quand même à soutenir la convivialité inhérente au support du jeu vidéo. A t-on vraiment envie d’un futur où on ne pourra plus s’échanger nos jeux entre amis ? Sommes-nous donc devenus de bêtes moutons consommateurs ? Cela, seul l’avenir nous le dira même si, pour le moment, celui-ci se place assurément du coté de Sony.

Tags: ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑