Monde

Published on août 16th, 2013 | by Faël Isthar

0

Caire : “Comment je me suis fait attaquer par des Frères Musulmans”

“Ce n’était pas des musulmans. C’était juste des connards”. Alors que le dernier bilan en Égypte dépasse les 500 morts, Aymann Ismail, photographe pour le Animal New York, a bien cru qu’une mort de plus y serait ajoutée : la sienne. Tout commence lorsque Aymann, qui passe quelques jours avec sa famille et doit se rendre plus tard au mariage de son cousin, décide d’aller photographier une manifestation de pro-Morsi. Sa famille lui enjoint pourtant du contraire : “Tu vas te faire voler et tabasser ! N’y va pas !” . Mais Aymann choisit quand même d’y aller parce qu’il a envie de prendre de bonnes photos. Au début, tout va bien. Les manifestants sont pacifiques et posent avec des signes de paix.

A2

A3

A4

A5

C’est alors qu’il repère une douzaine d’hommes marchant en parallèle de la foule et scandant “Morsi est mon président, le général al-Sisi est un meurtrier” : ils frappent et taguent tout ce qu’ils peuvent trouver : murs, bus, auvents. C’est alors qu’Aymann se rapproche d’eux et leur demande la permission de prendre des photos. “Oui on a peur de rien” répondent plusieurs hommes du groupe. À cet instant, un individu se rapproche d’une porte de l’église de Saint Fatima et commence à y taguer “Islamique”.

A8

Un autre manifestant lui demande d’arrêter en affirmant que c’est contre l’Islam. Qu’importe, l’homme a décidé de taguer, et il va le faire. D’autant plus que les autres l’encouragent et extirpent de force celui qui tentait de l’arrêter. C’est lorsque Aymann se fait repérer par l’homme en question que tout bascule. “Pourquoi tu prends des photos de moi ?!” hurle t-il et, avant qu’Aymann ait le temps de penser à quoi que ce soit, se met à l’asperger de spray. La suite de l’histoire : Aymann se fait tabasser et ordonné d’effacer les photos. Ce qu’il fait, l’homme en question se retire alors…jusqu’à ce que quelqu’un d’autre hurle “C’est un espion ! Il a copié les photos !”.

A6

A7

A9

Une foule de manifestants se précipite alors sur Aymann et entreprend de le tabasser tout en lui prenant la caméra de force. C’est un gros coup derrière la tête qui le fait abdiquer. “C’est dingue. Vous venez juste de me voler”. Au final, le photographe ne parviendra à récupérer son appareil que grâce à l’intervention téléphonique de sa mère, furieuse, et surtout de son cousin qui fait partie de la confrérie des Frères Musulmans. Une dizaine de minutes plus tard, Aymann lance le software de recovery et récupère l’intégralité des photos.

A1

Tags:


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑