Auto-entreprise : Après les pigeons, la fronde des poussins

La nouvelle loi mise au point par le gouvernement Hollande prévoit d’imposer une limitation (de 1 à 5 ans) au statut d’autoentreprenariat pour les personnes l’utilisant en tant qu’activité principale. Une grave erreur selon l’Union des auto-entrepreneurs (UAE) et la Fédération des auto-entrepreneurs puisqu’une telle mesure risquerait d’entamer la motivation des français à créer leur entreprises.

L’ambition de Sylvia Pinel, ministre de l’Artisanat, n’est pourtant pas dénuée de toute intelligence puisqu’elle consiste à motiver les auto entrepreneurs à se créer une activité rentable au bout de la durée indiquée pour ensuite basculer vers un statut d’entreprise classique. Cela notamment en fournissant des sessions de formation : initiative d’ailleurs appréciée par les intéressés. Il n’y a de fait que cette imposition d’une durée qui fasse tâche (bien qu’elle soit justifiable pour le secteur du bâtiment). La réforme ira t-elle juste au bout ?

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires