Ciné

Published on novembre 17th, 2016 | by Faël Isthar

0

Les Animaux Fantastiques : « Je ferai tout pour les protéger »

Bande-Annonce des Animaux Fantastiques

À peine débarqué sur New York City que les ennuis commencent pour Norbert Dragonneau -_- Il faut dire qu’avoir une valise remplie de bestioles magiques plus ou moins dociles n’aide pas à se faire discret ! Qui plus est à une époque où les sorciers sont incités à faire profil bas ! Si seulement il n’y avait pas eu cette série de meurtres en Europe imputée au redoutable Gellert Grindelwald… Et pour couronner le tout, une secte de fanatiques se faisant appeler « Les Fidèles de Salem » semble convaincue que NYC est corrompu par la magie ! Une magie hérétique et vouée à être brûlée sur le bûcher… Nous sommes en 1926 et Norbert s’apprête à vivre un périple qu’il n’aurait jamais imaginé dans ses rêves les plus fous. Et dire que tout a tout commencé par l’évasion d’un Niffleur…

les-animaux-fantastiques-review-1

Si je n’avais pas eu YZ, je ne serais sans doute pas allé voir Les Animaux Fantastiques ! La faute à un manque de compatibilités avec le Harry Potter Universe u_u Quelle belle erreur j’aurais faite ! Les films HP vous ont laissé indifférent ? Tant mieux ! Les Animaux Fantastiques se chargeront de vous enchanter jusqu’au point de non-retour ! Qu’il s’agisse de l’histoire, de l’univers, des personnages et, oserais-je le dire, du casting ! Les Animaux Fantastiques sont l’anti-thèse des films Harry Potter ! Tout est réussi xD L’intrigue accroche dès le départ avec un fil rouge solide et soutenu par bon nombre de cliffhangers (la fin est à cet égard particulièrement surprenante). L’univers d’un New York partagé entre traditions de Non-Maj (l’équivalent US des Moldus) et magie créatrice est particulièrement abouti. Enfin, le Character Building fait que l’on s’attache non seulement à Norbert Dragonneau et à ses amis mais aussi (et surtout) à ses bestioles !

les-animaux-fantastiques-review-2

Je crois même qu’il s’agit-là du gros point fort des Animaux Fantastiques ! Le bestiaire envoie du rêve ! Entre le Niffleur chapardeur trop mignon, l’Éruptif en chaleur, Picket le Botruc intrépide, l’Occam d’Extrême-Orient, le Demiguise invisible ou Frank, le faucon légendaire badass as f*ck, il y a de quoi rêver ! Et pas qu’un peu !! D’autant plus que les effets spéciaux sont sublimes et, chose suffisamment rare pour être soulignée, la 3D s’avère très efficace ! Et c’est un fervent hater de la chose qui vous le dit xD J’ai également beaucoup aimé la noirceur de l’oeuvre avec le développement de l’obscurus —> Soit cette masse de haine meurtrière crée par des enfants sorciers refoulant leurs pouvoirs. Ajoutez à ceci des acteurs efficaces et crédibles, vous obtenez la meilleure adaptation live de Harry Potter jusqu’à ce jour. On  rit, on s’émeut, on s’attriste et, au final, on ressort de la salle avec un grand sourire ! Il ne manque plus qu’à Grindelwald de se démener pour nous prouver combien Les Animaux Fantastiques méritent d’avoir quatre suites… Et peut-être une bande originale plus marquante !

les-animaux-fantastiques-review-3

Note YZ : 7,5/10 *Coup de Coeur*

Tags:


About the Author

Directeur de YZGeneration



Back to Top ↑

0 Partages