Abattoir d’Alès : Cet Établissement qui Égorge les Animaux alors qu’ils ont repris Connaissance

Attention, vidéo graphique

Voilà pourquoi je souhaite, à terme, devenir végétarien. Pour ne plus avoir à être le complice passif de ce genre de massacre. Hier, on apprenait que 50 millions de poussins étaient broyés vivants chaque année car considérés comme impropres à la consommation, aujourd’hui, on apprend que des moutons et des bovins se font égorger vivants car l’étourdissement n’est pas assez puissant. Et demain, ce sera quoi ?

Abattoir-Ales-1-Bis

Abattoir-Ales-2-Bis

Mais pour revenir au cas de l’abattoir d’Ales, dans le département du Gard, il ne s’agit pas que des bovins et des moutons. Les porcs ont, eux-aussi, le droit à un traitement inhumain puisque parqués dans une fosse et asphyxiés au Co2 jusqu’à ce que mort s’ensuive. Et si vous avez eu le courage de voir la vidéo, ce que je viens de décrire ne représente qu’une partie des actes de cruauté perpétrés dans l’établissement. Pourtant, les services sanitaires de la préfecture avaient déjà pointé du doigt des « manquements »…mais tout fut classé sans suite.

Abattoir-Ales-1

Il aura fallu, encore une fois, l’intervention d’une association de défense des animaux, ainsi que la complicité d’un employé, pour tourner une caméra cachée et montrer au monde la réalité des choses. L’abattoir d’Alès a depuis été fermée (du moins temporairement si ce n’est définitivement). Voilà pourquoi les associations sont vitales : car l’Etat n’est pas digne de confiance lorsqu’il en vient au respect de la vie animale dans les abattoirs. Nous forçons déjà des bêtes à procréer dans le seul but de les dévorer, tâchons au moins de ne pas les torturer. En attendant de ne pas les tuer tout court.

Abattoir-Ales-2

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires