Viol de Perpignan : La victime avait tout inventé

Wow. Je me souviens encore de la fois où j’avais rédigé un article sur cette histoire : le témoignage de la victime semblait tellement réelle. Et pourtant, après de nombreuses auditions, les enquêteurs ont décelé certaines incohérences dans le discours de Lola : laquelle aura fini par craquer et révéler qu’il n’y avait jamais eu de viol. Ce qui veut dire qu’elle a fait semblant d’être violée non seulement auprès des policiers et des médias mais aussi auprès de son mari et sa fille de 4 ans.

Malgré tout, comment ne pas être soulagé qu’une telle horreur n’ait pas eu lieu ? Oui, le mensonge de Lola lui portera très probablement préjudice à elle et sa famille…mais rien de comparable à un viol. Ce qui me choque, c’est de l’avoir entendu témoigner et d’y avoir cru. Comme quoi : le mensonge est inné. Dans un autre genre, autrement plus dramatique et morbide, ça m’a rappelé la mère de Fiona qui avait pleuré devant les caméras face à la disparition de sa fille alors qu’elle la savait pertinemment morte. 

En espérant que Lola dispose du soutien psychologique et moral suffisant pour guérir de ses psychoses. Avait-elle besoin d’attention ? Envoyait t-elle un signal d’alarme ? Une chose est sure : pour s’inventer un violet impliquer son mari et ses filles dans le mensonge, c’est qu’il faut vraiment avoir un problème On invente pas des mensonges pareils sans raison.

No Comment 2

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires