Ciné

Published on février 19th, 2015 | by Faël Isthar

0

Review : American Sniper – « Chien de berger je suis, chien de berger je resterai »

C’est lorsqu’il a vu son pays poser un genou à terre face à la menace islamiste que Chris Kyle  (Bradley Cooper) s’est décidé à postuler pour les SEAL (SEa, Air, Land). Plusieurs mois plus tard, Chris devient officiellement sniper d’élite avec désormais seul objectif : protéger ses camarades qui combattent au front. Voilà pourquoi il ne va avoir de cesse d’enchainer les « kills » : ce qui lui vaudra le surnom de « The Legend ». Mais tout cela a un prix. Et ce n’est qu’arrivé chez lui, sur son propre territoire, et au sein de sa propre famille, que Chris le réalisera.

Moi qui m’étais pas mal lassé des films d’Eastwood depuis quelques années, y déplorant un manque flagrant de rythme, force est de constater qu’il n’en est rien ici et que le réalisateur signe un majestueux retour en force. C’est simple : avec « Million Dollar Baby » et « Gran Torino », « American Sniper » représente mon Eastwood préféré. Peut-être même mon préféré tout court mais, pour le vérifier, il faudra attendre quelques mois histoire que l’enthousiasme redescende.

American-Sniper-3

Par où commencer : « Amercian Sniper » est impeccable à de nombreux égards. Qu’il s’agisse de la réalisation et de sa sublime mise en scène ou encore de la prestation remarquable de Bradley Cooper en héros pataud hanté par ses démons. Lequel, décidément, montre combien il faudra compter sur lui dans les prochaines années à venir. À noter aussi la très belle performance de Sienna Miller (Taya Kyle) en femme névrosée (et à raison) de Chris. Et que dire de la bande son ? Viscérale et viciée, celle-ci se calque parfaitement au danger permanent auxquels sont confrontés Chris et ses hommes.

Et autant vous dire que l’effet est là tant Clint n’hésite pas à être graphique dès que nécessaire. À noter, au passage, que les plus sensibles risquent de ne pas apprécier tant de nombreux passages sont difficiles à regarder. Mais voilà, c’est ça, la guerre.Et la grande force de « American Sniper » est de ne pas, pour autant, oublier le coté humain en accordant un large focus à la vie sentimentale puis familiale de Chris. Sans compter le lien indéfectible qui le lie aux soldats et qui, tragiquement, finira par causer sa perte. Un héros national et un film d’ores et déjà inscrit au panthéon du cinéma US.

American-Sniper-4

American-Sniper-5

Note YZ : 7,5/10 *Coup de Coeur*


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑