Fessenheim : EDF Rejette la Fermeture de la Centrale Nucléaire

Une fermeture complexe mais ô combien nécessaire. Et elle n’aura pas lieu tout de suite u_u En témoigne cette décision du conseil d’administration de EDF qui s’est prononcé contre la fermeture de Fessenheim. Un verdict accueilli avec liesse par les 200 salariés de la plus vieille centrale de France (1978). Car voilà l’une des problématiques du démantèlement —> Le dynamisme de la commune du Haut-Rhin dépend en partie de la mise en activité de la centrale. Si une fermeture devait avoir lieu, nombre de salariés se verraient au chômage. D’où le rejet salarial et syndical. Pourtant, le temps presse. Les problèmes techniques du site sont une réalité et le risque sismique qui pourrait frapper la région augmente les probabilités d’un incident nucléaire.

Malheureusement, et malgré le fait que les habitants soient majoritairement pour une fermeture, le sujet reste rarement abordé. Une problématique très humaine —> Tant que ce n’est pas arrivé, pourquoi s’inquiéter ? Et lorsque ça arrive, on regrette parce qu’il est trop tard. En attendant, cette décision constitue un beau revers pour François Hollande qui avait pourtant promis de faire fermer la centrale lors de sa prise de fonction en 2012. Un engagement réaffirmé en mars par la ministre de l’Environnement, Ségolène Royal. D’où l’importance de ne pas faire des promesses quand on est pas certain de les tenir <_< Pour justifier sa décision, EDF invoque les complications techniques liées à ce démantèlement (Fessenheim n’a pas été construite dans l’optique d’être démantelée) et l’absence d’une offre viable en termes de transition vers les énergies renouvelables. Triste.

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires