Femmes

Published on septembre 27th, 2013 | by Faël Isthar

0

Elles écrivent ce que leur ont dit leurs violeurs

Depuis l’initiative, en 2011, de la jeune Grace Brown d’inscrire sur un panneau les mots de son violeur, de nombreuses autres victimes ont décidé d’en faire de même. Histoire d’exorciser le mal qu’on leur a fait, tout en sachant très bien qu’il ne partira jamais totalement, mais, surtout, en espérant qu’il soit connu du plus grand nombre et permette de combattre la banalisation et la non-reconnaissance du viol par une partie de la société.

Certains propos sont édifiants : “Si tu ne nous dis pas avec combien de personnes tu as couché, le département ne prendra même pas en considération ton cas” – De la part d’un détective qui interrogeait une victime de viol. Celle-ci a refusé de répondre, l’enquête a été abandonnée. Histoire que vous soyez prévenus, certain des propos ci-dessous sont très durs.

Mais voilà, c’est ça la réalité. Une réalité où, bien souvent, les violeurs s’en sortent sains et saufs : les victimes n’osant plus rien dire ou, dans le cas où elles parviennent à porter plainte, ne sont pas crues/soutenues par la justice voire leurs proches ou/et leur famille. Pour finir, vous noterez qu’il y a également des hommes parmi les photos : on l’oublie bien souvent, mais ce genre de chose arrive aussi et est tout autant dévastateur.

U1 U2 U3 U4 U5 U6U24 U7 U8 U9U23 U10 U11 U12 U13 U14 U15 U16U25 U17 U18 U19 U20 U21 U22 U23

Pour plus d’infos : Project Unbreakable

Tags:


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑