Web

Published on juillet 12th, 2013 | by Poyo Toto

0

Cybercriminalité et sites érotiques : Comment les Brouteurs ont fait chanter des pigeons

Qui sont ces “Brouteurs”, ce nouveau groupe de criminels sévissant sur la toile et dont le délit de prédilection se trouve être “l’arnaque à la webcam”? La question est depuis longtemps réglée par la cyber-police : ils seraient basés en Afrique de l’Ouest et à l’origine d’arnaques tels que ce fameux mail où un héritage nous est proposé en échange d’informations bancaires. Mais alors en quoi consistent ces arnaques à la webcam? C’est au final si simple que tout le monde l’aura deviné

On vous fait chatter avec une femme à l’autre bout de la webcam et, après une courte discussion de forme, vous commencez à tenir des propos de plus en plus intimes pour au final vous amener à vous montrer réciproquement vos superbes corps. Et là c’est le drame : la vidéo est enregistrée par ces “Brouteurs”, qui  menacent par la suite de la montrer à vos patrons ou à votre famille si vous ne souhaitez pas leur passer de l’argent. 

A la fois facile, anonyme, et rapide, cette arnaque a connu un réel boom en 2012 : la cyber-police ayant enregistré plus de 100 milles déclarations d’escroquerie de ce genre. Mais ce chiffre peut être une sous-estimation de nombre réel d’arnaques de ce genre tant la honte ressentie par les victimes est grande et peut les amener à garder le silence. Ce genre d’arnaques a d’ailleurs conduit Cédric, étudiant  marseillais de 17ans, à se suicider alors qu’il s’était déshabillé devant Jennifer qui l’avait ensuite pris en photo.

Pour éviter ce genre de tragédies, une association, Aven Europe, a été constituée, et se propose de traquer les vidéos ainsi que de sensibiliser le cyber-public. Rappelons que cette arnaque a rapporté au groupe des brouteurs plus de 5 millions d’euros de recette l’an dernier, recette avec laquelle ils ont pu acquérir montres et voitures de luxe qu’ils exhibent avec ostentation sur leur compte Facebook. Prudence donc

Tags: , , ,


About the Author



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑