Agnès Saal et ses Frais de Taxis à 40.000 euros l’année : Fallait-il la virer ?

Rich-3

J’avoue, au départ, ne pas vraiment avoir compris les tenants et aboutissants de cette histoire. À savoir que Agnès Saal, ex-patronne de l’institut National de l’Audiovisuel (INA), aurait dépensé la coquette somme de 40.015 € de frais de taxis en l’espace de dix mois (donc moins d’un an en fait). Cela afin d’assurer l’ensemble de ses « voyages professionnels » assure l’intéressée (et un peu personnels aussi apparemment <_<). Soit. Pourquoi pas, c’est son argent après tout…sauf qu’il est là le malaise, ce n’est pas SON argent.

Awkward-2

Car Agnès Saal a réglé l’ensemble de ses factures grâce à sa fonction et donc grâce à l’argent public. Soit mon argent, votre argent, notre argent, nos taxes quoi ! Et là, ça devient déjà moins sympa. D’autant plus lorsque l’intéressée, lors de son entrée en fonction il y a de ça un an, s’était déclarée en faveur d’une gestion plus rigoureuse de l’INA ainsi que d’une utilisation à meilleur escient de l’argent public. Mouais : en matière d’exemplarité, on reviendra demain hein !

Shame on you

Résultat : Fleur Pellerin, notre superbe ministre de la Culture (même si j’aimerais qu’elle nous lâche les bottines avec le piratage) a immédiatement « suggéré » la démission d’Agnès Saal par courrier recommandé ainsi que le remboursement intégral des notes de taxis. Et vu de cette angle-là, on comprend déjà mieux pourquoi Agnès s’est faite virer comme une malpropre. D’autant plus dans un contexte de CRISE ÉCONOMIQUE : donnez l’exemple bondiou !

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires