Ciné

Published on mai 1st, 2014 | by Faël Isthar

0

The Amazing Spider-Man 2 : « Y a comme de l’Electro dans l’air ! »

Peter Parker (Andrew Garfield) a beau faire en sorte que Spider-Man soit apprécié à sa juste valeur, il y en aura toujours pour contester les bénéfices que sa présence apporte à New-York. Pourtant, l’homme-araignée a ses fans : dont un certain Max Dilon (Jamie Foxx). Très introverti et avide de reconnaissance, cet électricien de génie (Jamie Foxx) demeure un homme exploité et incapable de s’affirmer face à ses spoliateurs d’Osborn. Jusqu’au jour où, lors d’un grave incident, Dilon renait sous une forme autrement plus puissante. Désormais, il faudra l’appeler Electro.

Premier bon point : oui, cette suite du reboot de Spider-Man est (beaucoup) mieux que le navet qu’était le premier. Ce qui n’en fait pas un incontournable pour autant à cause d’un scénario fouillis et parfois trop facile. Quant aux scènes d’action, celles-ci s’avèrent réussies sans avoir l’impact d’un Marvel post-Avengers. Soyez tout de même rassuré : quelques passages en foutent plein la vue (notamment les combats contre Electro et la fameuse fin).

Dommage également que la musique ne soit aussi hors-sujet par moments : on aurait pu largement s’en passer. De même, la narration a tendance à s’égarer : jusqu’à rajouter des scènes totalement inutiles (celle des deux avions…). Heureusement, un gros parti pris à la fin vient bouleverser la narration et rajoute ce qu’il manquait cruellement à ce Spider-Man : de la crédibilité.

Du coté des personnages, la relation entre Parker et Gwen (sublime Emma Stone) est alchimique au possible (normal, ils sont en couple) et je dois dire que l’acteur qui interprète Harry Osborn s’en sort plutôt pas mal. Dommage que son évolution ne soit un brin exagérée. Quant au fameux Electro, disons que je m’attendais à mieux au vu de tout le teasing entourant ZE ennemi de ce second opus. En bref : bon film popcorn avec ses défauts mais aussi de belles qualités + une fin marquante. Ha oui, très gros bouh pour la scène bonus de fin : i.nu.tile.

Note YZ : 6,5/10

Tags:


About the Author

Directeur de YZGeneration



Back to Top ↑

6 Partages