Théâtre

Published on mars 23rd, 2013 | by Faël Isthar

0

Sorties : Amour sur place ou à emporter

Amelle et Noom sont ensemble et tout se passe bien. À ceci près que Noom est noir et Amelle arabe. Ça sent les problèmes : et effectivement, la collision des cultures et des genres va être électrique à souhait. Amelle ne comprend pas que Noom vive encore chez ses parents et que sa seule ambition dans la vie soit de jouer aux jeux vidéos et de passer manager chez McDo.

Quant à Noom, il en a marre qu’Amelle soit trop romantique et veuille attendre un mois pour coucher car elle veut être sur de ses sentiments.  Or, « Y a personne qu’attend un mois pour coucher avec sa meuf ». Et quid de leurs parents ? Pas certain qu’ils accueillent la nouvelle avec un grand sourire…

Mise en scène par Fabrice Éboué, Amour sur place ou à emporter est une sympathique comédie qui se complait à jouer et rejouer sur les clichés et notamment ceux qui entoure les africains et maghrébins. Le tout avec un humour percutant et un duo qui semble s’être bien trouvé. Dommage ceci-dit que les dialogues ne sonnent dans l’ensemble trop théâtraux et atténuent quelque peu les moments de rigolades.

On aurait aimé plus de spontanéité à la manière des one man show traditionnels, d’autant plus que Fabrice Éboué en est issu et aurait pu chambouler un peu les codes du théâtre. De même, la pièce est un tantinet trop courte (une heure) même s’il vaut mieux une heure bien remplie qu’une heure et demi diluée. Il n’empêche que, malgré ses défauts, Amour sur place ou à emporter saura ravir les générations Y/Z qui se retrouveront dans certaines situations. Beaucoup moins certain pour les générations X ceci-dit qui risquent d’être un peu paumés.

Note YZ : 7,5/10

Tags: , , , ,


About the Author

Directeur de YZGeneration



Back to Top ↑

4 Partages