Ciné

Published on mai 10th, 2017 | by Faël Isthar

0

Covenant : « Servir au Paradis ou Régner en Enfer »

« J’ai fait mon choix »

Suite à une éruption solaire, l’équipage du Covenant doit émerger en urgence de sa biostase. Et il y a eu une victime —> Le Capitaine Branson. Mort brûlé vif suite à une défaillance technique majeure. Branson qui était le petit ami de Daniels (Katherine Waterston). Mais l’heure n’est pas au deuil —> Il faut impérativement réparer le Covenant ! Au risque de tous y rester. Or, Daniels et ses pairs ne peuvent PAS mourir —> Garants de la sécurité des 2000 colons auxquels viennent s’ajouter 1000 embryons. Leur objectif —> Coloniser une planète susceptible d’abriter la vie. Malheureusement, à cause du trauma causée par l’éruption, l’équipage ne veut plus entrer en biostase. […] Alors que le moral est au plus bas, un message de détresse parvient jusqu’au Covenant ! Un message situé sur une planète à l’écosystème viable et situé à deux semaines de navette. « C’est un signe ! Il faut qu’on aille là-bas !! ».

Je vais couper court à tout suspens —> Covenant est ma première grosse déception de 2017. Pourtant, j’y ai cru ! Même pendant les 30 premières minutes où on assiste à une longue et belle séquence spatiale ! Plus de 30 minutes pour arriver sur la fameuse planète ! Et l’action ne démarre que vers 50 minutes u_u À partir de là, j’étais encore optimiste. D’autant plus que la réalisation de Ridley Scott fait merveille et que les mille détails entourant le vaisseau Covenant sont plutôt passionnants ! Par exemple —> Cette toile solaire gigantesque déployée sur le mat *_* Puis arrive l’infection ! Et l’horreur d’assister à l’éclosion d’une bestiole n’hésitant pas à déchirer les entrailles de son hôte pour survivre.  Jusqu’ici, tout va bien. C’est à partir de l’arrivée de Daniel que tout part en vrille.

Les passages wtf entre lui et son alter-ego androïde Walter. Les longueurs improbables. Les bribes de flashback confuses au possible. Surtout —> Des révélations très décevantes ! Autant le cliffhanger sur James Franco ne m’a pas dérangé (même si ça reste étrange pour un acteur de ce calibre). Autant celui sur Elizabeth Shaw (Noomi Rapace) est d’un tout autre niveau O_O N’im-porte-quoi ! Ça ne fait aucun sens !! Et ce n’est pas fini puisque tout le character building opéré autour de l’équipage du Covenant s’avère raté ! Concrètement, je ne me suis attaché à aucun personnage .-. Il ne manquait plus que le coup de grâce —> Les Xénomorphes ! Si ces derniers parviennent au départ à nous effrayer, il en est tout autre à la fin. Et pour cause —> Ridley Scott les a rendu plus vulnérables, moins effrayantes et débiles au possible T_T Il me semblait pourtant que ces bestioles étaient intelligentes ! NOPE ! Pas dans Covenant xD Ceci-dit, le visuel des créatures est réussi et fout la pression ! Mais ça s’arrête là. Puis cette fin prévisible à 10.000 bornes -_- Les Architectes et leur planète balayés d’un revers de la main !! Triste je suis (•︵•)

Note YZ : 6,5/10

Tags:


About the Author

Directeur de YZGeneration



Back to Top ↑

19 Partages